SRI MAHESH, ASANA : APHORISMES

Aphorismes de Sri Mahesh sur les asana

  • Avant de faire une posture, connaître le but et savoir où l’on va.
  • Avant la posture, c’est déjà la posture; après la posture, c’est encore la posture.
  • Dans les ASANA, identifier le corps à une fleur : baisser un bras, une jambe, comme un pétale de fleur tombe au sol, sans bruit, délicatement.
  • Il faut être dans la posture et que la posture soit en vous. Projetez la posture en face de vous et cherchez votre propre identité. Le but de la posture : sortir l’énergie latente de l’Homme.
  • L’étirement est la prolongation de la vie. Quand vous étirez au maximum, vous ôtez les crispations. La posture est préventive, elle prépare le terrain à la bonne santé.
  • La posture aide mais ne guide pas. C’est le mental qui guide, c’est lui qu’il faut contrôler.
  • Le point de départ et le point d’arrivée d’une posture est le nombril.
  • Chaque ASANA doit comporter les 3 phases de la respiration.
  • Chaque ASANA est symbole. Il n’existe pas de posture sans symbole. La posture donne une leçon. Il existe un sens sacré dans chaque posture.
  • La posture de YOGA est partout et en tout. Chaque geste est le reflet de l’intérieur.
  • La posture est Immobilité et fermeté du corpsImmobilité du souffleImmobilité du mental.
  • Si vous respirez dans la posture, vous développez le côté animal; si vous arrêtez de respirer, vous développez le côté spirituel.
  • Dans la posture, le mouvement n’est qu’un instrument pour la connaissance; l’important c’est la pause.
  • L’ASANA est action (karma), connaissance (jnana), dévotion (bhakti), béatitude (ananda). La posture ne peut être s’il y a absence de coeur. Le lien qui unit ces différentes étapes est le souffle.
  • Chaque action est MÉDITATION, chaque posture est MÉDITATION.